RGPD : se préparer en 3 étapes | FLEXSTART IT

RGPD : Règlement Général à la Protection des Données

Le RGPD (ou encore GDPR en anglais) est le Règlement Général sur la Protection des Données, une nouvelle réglementation européenne qui rentre en vigueur le 25 mai 2018. Il faut souligner qu’il ne s’agit pas de « bing bang » car elle n’est que la prolongation et/ou mise à jour de la loi sur la protection de données existe datant du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Cette nouvelle loi a différents objectifs :

  1. Renforcer les droits des personnes ;
  2. Responsabiliser les acteurs traitant des données;
  3. Renforcer la régulation.

📌 Mise en oeuvre

Le texte de loi est en effet assez exhaustif avec suffisamment d’articles pour comprendre en profondeur la loi RGPD. Néanmoins dans les faits, il y a 3 choses simples à savoir et à appliquer : La communication, la protéction de données de vos collaborateurs et enfin la mise en oeuvre de la relation client.

✅ A. La communication?

Peu importe le canal de communication que vous utilisez, il faut informer les clients de l’utilisation de leurs données. Et cela au travers une page de mentions légales. Vous pouvez trouver ici un exemple de mentions légales.

✅ B. Protéger les données de vos collaborateurs

Il s’agit pour l’entreprise de justifier que tout a été mis en œuvre pour protéger les données de ses collaborateurs. Et cela concerne à la fois les postes utilisateurs jusqu’à la sécurisation de votre infrastructure de données au sens global.

✅ C. Maitriser votre relation client

Il s’agit d’offrir à ses clients/prospects la meilleure expérience client en s’assurant notamment de leur consentement. Le marketing « agressif » est revolu avec la nouvelle réglementation. Il faudra dorenavant respecter les préférences de contact du consommateur : Quelle est sa fréquence ? quelles sont les informations qu’ils souhaitent recevoir ? L’utilisateur peut décider à tout moment de supprimer intégralement les données que l’entreprise détient sur lui et/ou tout simplement les verrouiller.

📌Points clés à savoir

  • Jouer la carte de la transparence avec vos utilisateurs
  • préparer votre page de mentions légales conformément aux exigences de la CNIL
  • Penser à sécuriser vos données et si cela est délicat en interne alors n’hesitez pas à faire à appel à des prestataires
  • Pour votre relation, pensez à un outil CRM –> Vous pouvez faire appel ICI
  • Assurez-vous que votre CRM dispose d’un module de « consentement » permettant à vos « end users » de définir leurs préférences de contact

Si vous avez la moindre dans votre mise en oeuvre, demandez un audit gratuit RGPD ICI.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *